Ressources

Périnatalité

crédit photo Martin Michalon

crédit photo Martin Michalon. Une de mes photos d’allaitement préférées, où l’on voit que les Birmanes allaitent sans pudeur et longtemps!

Grossesse

Vous attendez un bébé, quelle aventure! Beaucoup d’inconnu si c’est votre premier enfant, encore plus si vos amis ne partagent pas encore le difficile mais ô combien gratifiant métier de parents, ou si vous êtes nouvellement arrivés à Montréal. La grossesse est une période charnière dans la vie d’une femme. Un bébé et sa maman sont en gestation, et le papa, même s’il embarque souvent un peu plus tard à bord de ce drôle de bateau, vit lui aussi sa mue. Voici quelques liens que j’ai sélectionnés pour leur fiabilité et pour l’éclairage qu’ils apportent sur ces mois souvent tumultueux:

Photos

-vous voulez immortaliser votre belle bedaine? Mon amie Patsy Hayes, photographe et graphiste, ne vous décevra pas. Je lui dois les plus belles photos de ce site et son visuel.

_PRI5450-Edit-2

Priscilla Ouverney s’est spécialisée dans la période périnatale: grossesse et première semaine de vie de votre nourrisson. Rencontrez-la pour une séance personnalisée dans son studio de Ahuntsic!

L’accompagnement à la naissance

-qu’attendre d’une accompagnante? Ma version courte, et celle de Bianca Pomerleau, collègue accompagnante à la naissance à Québec.

-vous êtes dans le besoin ou vous avez une amie enceinte en situation de précarité? L’organisme communautaire pour lequel je travaille et qui m’a formée, Alternative Naissance, offre des accompagnements sur contribution volontaire, un bazar, des porte-bébés douillets, des cours prénatals, des ateliers de massage pour bébés (gratuits sous certaines conditions) avec la fabuleuse Isabelle Lavoie et bien d’autres ressources encore.

Santé

-vous avez des problèmes de santé plus ou moins sérieux, quelques inquiétudes médicales: les pédiatres canadiens offrent de l’information de qualité sur la santé de la mère et de l’enfant.

-la grossesse n’est pas toujours indolore ou confortable. Le yoga prénatal vous aidera à habiter harmonieusement votre corps en pleine floraison, notamment à éviter ou minimiser la fameuse diastase des grands droits, maislogo Senzeo Blanc

on a parfois besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire. Les doigts de ma collègue Bianca Thuot, massothérapeute shiatsu spécialisée en périnatalité, étudiante en ostéopathie et accompagnante « croyante mais non pratiquante » vous feront le plus grand bien avant et après la naissance, pour se remettre de l’accouchement mais aussi pour faciliter votre allaitement (mastites? Canaux bloqués? Vous sonnez à la bonne porte!). Autre belle porte à laquelle cogner, celle de Senzeo massothérapie, un superbe cabinet de massos dévoués, parents, et spécialisés dans la période périnatale.

Vous cherchez un ostéopathe pour futures et jeunes mamans? Je ne peux que vous conseiller Anie Lafrance, physio et ostéo spécialisée en soins du périnée, elle est excellente. Ne tolérez aucune douleur pendant les rapports sexuels, allez la voir rapidement pour corriger les structures et optimiser votre rééducation périnéale. J’aime également beaucoup Vincent Tuffier. Et si les aiguilles ne vous font pas peur, Céline Lemelin sait les faire agir sans les laisser infuser, et a une expertise incroyable…Spécialisée en périnatalité, Edith Charbonneau les manie aussi très bien et fera votre bien-être autant que votre bonheur.

Osez vous gâter et faire de votre grossesse un tremplin d’expansion, et pas juste de la bedaine, en rencontrant la douce Annik Baillargeon! Sous ses doigts vous fondrez…

-en quoi la somato-psychopédagogie et sa consoeur, la fasciathérapie peuvent-elles améliorer votre rapport à votre corps pour que vous vous sentiez mieux dans votre peau et plus en confiance quant à vos capacités? Comment trouver un bon thérapeute à Montréal? Qu’est-ce que la gymnastique sensorielle périnatale et comment peut elle vous être utile le jour de l’accouchement? Qu’est ce que la « méthode de Gasquet », à laquelle sont formés la plupart des maternités françaises (et votre humble servante)?

-comment repérer un travail prématuréBien manger et bouger pour soi et son bébé ? Quels sont les risques associés au tabagisme?

Consommation et vie pratique

-comment concilier emploi et grossesse?

-vous vous équipez pour accueillir la prunelle de vos yeux et vous ne savez pas comment choisir votre poussette ou votre porte-bébé? Le site Canal Vie propose d’intéressantes revues des accessoires indispensables. Toute cette réorganisation familiale vous stresse? La cigogne urbaine vous aide à affiner vos besoins, à trouver ce qui les comblera, de la place en garderie à la perle qui gardera votre trésor pendant que vous soufflez en amoureux! Nous avons un partenariat avec Hind qui vous fera bénéficier de ses meilleurs tarifs.

-programmes gouvernementaux: au provincial, toucher le RQAP, et au fédéral, un certain nombre d’aides vous seront accessibles.

P1010270

-vous êtes tentés par les couches lavables? Voici une mine de conseils pour bien les choisir et les entretenir. Une très bonne solution intermédiaire pourrait de faire affaire avec Lange Bleu, un service éco-responsable et local de location de couches lavables de toutes tailles, de la naissance à la propreté.Pour une trentaine de $ par mois, vous avez un kit complet de 24 couches lavables parfaitement adaptées à la taille de votre enfant. Ça peut vous permettre de prendre votre temps avant de décider si vous voulez embarquer dans cette aventure-là (qui en vaut franchement la peine, avis d’usagère ravie). Et ça vous coûtera toujours trois à dix fois moins cher qu’un mois de couches jetables (compter 100 à 300$).

-n’attendez pas pour mettre votre futur bébé sur la liste des CPE, et ! Il y a entre 18 mois et 3 ans d’attente…

Lectures

Internet nous offre une myriade de blogs sur la grossesse. Voici mes préférés:

  • maman éprouvette nous propose toujours des articles de qualité, à la rigueur scientifique.
  • les banlieusardises me font sourire (et me régaler de ses recettes!)
  • maman pour la vie est un site populaire de vulgarisation scientifique qui tient la route (contrairement à Doctissimo qui propage beaucoup de %$/ »*()!), et auquel je collabore.
  • le blog du centre Pleine Lune, dans les Laurentides, qu’a fondé la lumineuse Isabelle Challut, avec qui je me suis formée.

 

Naissance

Vous ne voulez pas passer à coté de la rencontre avec votre bébé et vous avez bien raison. La naissance de votre enfant aura un profond impact sur votre vie future et sur la relation que vous aurez avec lui, avec votre conjoint, avec votre corps, avec vous-même. Si l’on ne peut pas tout prévoir et encore moins contrôler, si le travail a son propre rythme et qualités, vos décisions et attitudes influenceront grandement son déroulement. Renseignez-vous sur la physiologie de l’accouchement, sur les interventions et leurs conséquences, sur vos droits!

-si vous aimez feuilleter un bon vieux livre, je ne peux que vous recommander de vous ruer sur l’excellentissime Birthing from Within de Pam England (hélas en anglais seulement), sur le très bon opus j’accouche bientôt : que faire de la douleur? de Maïtie Trelaün, et sur l’indispensable une naissance heureuse: bien vivre sa grossesse et son accouchement de la mythique Isabelle Brabant. En anglais encore, les ouvrages de la sage-femme mondialement connue Ina May Gaskin sont très inspirants et empowering.  Pour le papa, je recommande the birth partner de Penny Simkin, figure de proue des doulas américaines.

-si vous préférez regarder un film sur la naissance naturelle, en voici six, mais en anglais. Le premier cri, en français, est magnifique. L’arbre et le nid,téléchargement tourné au Québec, met en scène un certain nombre de personnes admirables à qui la promotion de la naissance naturelle chez nous doit beaucoup.

 

-malheureusement, la plupart de mes ressources préférées sont en anglais. Le blog de Gloria Lemay, par exemple, et son fantastique article sur la poussée chez les primipares, ou encore le blog Birth Without Fear qui, dans la centaine d’histoires de naissance qu’il dévoile, donne tant confiance dans le corps de la femme. Quelques articles du vénérable blog Midwife thinking sont maintenant traduits par une sage-femme française.

-l‘OMS est ma référence, comment ne pas s’y fier? Et vous découvrirez peut-être avec surprise en la consultant que la façon dont sont gérés la plupart des accouchements en milieu hospitalier contrevient grandement à ses recommandations. Parmi les autres sites de qualité où trouver de l’information, malheureusement en anglais, citons la Cochrane Library ou encore Childbirth connection. Le site de la Société des Gynécos-Obstétriciens du Canada est aussi instructif pour connaître l’inspiration des protocoles en vigueur dans les hôpitaux.

-oui, vous allez avoir mal. Très mal. Beaucoup plus mal que ce que vous pouvez imaginer. Vous direz probablement au cours du travail que « ça s’peut pas que ça fasse aussi mal ». Si. Certaines ressentent peu ou modérément la douleur, mais la majorité des femmes la vivent très intensément. Vous en avez peur? C’est normal et c’est même sain. Lisez donc un des meilleurs articles écrits sur le sujet.

-anticipez le postnatal pour ne pas sombrer dans l’épuisement à la troisième semaine, lorsque le nuage hormonal se sera un peu dissipé. Limitez les visites! Oui, nous baignons dans l’amour de ce petit être qui dort tout le temps (ou pas) et fait caca plus vite que ce que votre laveuse peut gérer, mais vos ressources matérielles (le frigo!), physiques (votre corps malmené par la grossesse et l’accouchement) et mentales (les larmes la nuit quand rien ne va) ont besoin d’être régulièrement rechargées. Sollicitez vos proches et ménagez-vous!

-Un lien très important pour porter plainte: les motifs sont malheureusement très fréquents, et inutile d’avoir subi des atrocités pour être légitime dans notre démarche. Le manque d’empathie ou encore les délais d’attente sont considérés comme des motifs valables de se plaindre, et la démarche est plus facile qu’on ne le pense. Si vous ressortez brisée de votre expérience d’accouchement, déposer une plainte peut faire partie de votre processus de guérison.

 

La vie de parents

9 mois +/- 35 jours, votre bébé tant attendu et rêvé est arrivé, dans toute sa singularité, avec ses petits/gros bruits et son odeur addictive. Le tourbillon d’informations redouble, vous ne savez plus à quel saint vous vouer et qui écouter. Votre petite voix intérieure! Oui, mais comment l’entendre dans le vacarme? Acquiescez gentiment aux conseils de belle-maman et de matante Odile, et suivez votre intuition. Quelques lectures pour la faire grandir:

Rythmes, sommeil, éducation

-les rythmes du nourrisson changent rapidement, mais ses besoins sont assez stables. Lisez ce très bon article d’ingrid Bayot qui vous explique très bien tout ça.

-en anglais, le family lab de Jesper Juul ou le Resources for Infant Educarers de Magda Gerber proposent d’intéressantes pistes de réflexion sur les rapports parents-enfants.

-vous voulez DORMIR. Votre enfant aussi mais il ne sait pas très bien comment y parvenir. Aidez-vous. Vous trouverez en ligne des milliers de pages sur l’endormissement au sein jusqu’à épuisement de la source de lait et sur le cododo jusqu’à l’âge de raison, ce n’est pas une approche qui m’a personnellement convenue, passés les premiers mois de maternage intensif.

-chez les anglos, la hands free mama, je l’adore. Une bouffée d’optimisme et d’amour bienfaisante.

Soins aux enfants

-une excellente encyclopédie des bébés est mise à votre disposition par l’hôpital Ste Justine. Le site gouvernemental Naître et grandir constitue aussi une très bonne référence, même si ses auteurs insistent un peu trop à mon goût sur la stimulation des bébés.

-votre enfant est congestionné, a une bronchiolite, ou frôle la bronchite? N’attendez pas pour appeler Karine Thellier, physio respiratoire et naturo très compétente, qui se déplace chez vous pour libérer les bronches de votre tout-petit.

Allaitement

-si vous n’êtes pas accompagnés ou que votre accompagnante n’est pas qualifiée en allaitement, demandez une marraine, c’est gratuit et ses conseils peuvent sauver votre allaitement. Allaiter est un geste naturel, mais qui demande un certain nombre de savoir-faire qui se sont perdus dans la rupture de la transmission inter-générationnelle. L’organisme Nourri-Source, pour lequel j’ai été bénévole, vise à restaurer cette entraide entre mamans. En plus de former des marraines, il publie un petit livre très pratique et très abordable qui sera votre meilleur ami dans les premières semaines. Feuilletez-le avant la naissance pour éviter à votre chum de le parcourir compulsivement à trois heures du matin.

DSC03163

-mis à part le Petit Nourri-Source, j’aime recommander le très bon livre de Madelaine Allard et Annie Desrochers, bien vivre l’allaitement. Leur blog est également intéressant.

-le fantastique docteur Jack Newman a publié un grand nombre de feuillets très pratiques sur les mamelons douloureux, le manque de lait réel ou redouté, la mise en route de l’allaitement, la compression du sein (geste très simple et fondamental), les canaux bloqués et les mastites et sa crème tout-usage sauvera bien des mamelons irrités ou gercés une fois que la prise du sein a été vérifiée. Vous trouverez la plupart de ses écrits et vidéos en français sur ce site.

-en tant que marraine passionnée d’allaitement, je consulte très souvent le site français de la Ligue La Leche, qui est très complet. On y navigue facilement.

-votre marraine a atteint ses limites? Vous pouvez faire appel à une consultante en lactation. La plupart des CLSC en ont une, sinon, dans le privé, Chantal Lavigne ou Marie-Caroline Bergouignan pourront sûrement vous aider.

-vos blessures au sein ne se résorbent pas malgré une prise au sein impeccable: votre bébé a peut-être un frein de langue, comme près de 70% des nouveau-nés. Faites-le inspecter plutôt trois fois qu’une par du personnel qualifié. L’opération, la frénectomie, est impressionnante mais vraiment mineure, et votre bébé ne s’en rendra probablement à peine compte. Ça peut faire toute la différence!

Portage

-ah, les porte-bébés, mon dada! Je les collectionne! Pour un bébé naissant, l’écharpe élastique de maman kangourou vous libérera les mains tout en vous laissant en peau-à-peau avec votre bébé. Après deux, trois mois, lorsque l’enfant s’alourdit, je vous conseille d’opter pour un tissu solide et statique, que ce soit un Mei Tai, un Ergo Baby, un Boba ou une longue écharpe tissée. Bien porter son bébé demande d’observer quelques recommandations de base. Et l’indispensable pour l’hiver québécois : l’extension de manteau Kokoala qui vous servira pour loger votre bedaine puis votre bébé.

IMG_7782

 

Consommation

-Mon coup de coeur : les vêtements de Mamzelle Dimanche! Durables, locaux, artisanaux, et tout simplement magnifiques. Gâtez-vous et vos petits en soutenant en plus une jeune entrepreneure dynamique et talentueuse!

mamzelledim-5

Vous avez encore faim de lecture? Rendez-vous sur ma page facebook où je compile tout ce qui illumine ma pratique.